Philatélie

Les plis philatéliques du GREA : un régal pour les philatélistes et une aide pour les missions scientifiques

Chaque année depuis 1978, le GREA émet un ou plusieurs plis philatéliques commémorant ses missions scientifiques, c’est le cas notamment de chacune des missions Ecopolaris et Karupelv Valley Project.

Grace à la mise en souscription de ces souvenirs philatéliques, nous finançons en partie la logistique (vols charter) et les équipements scientifiques (balises Argos, GLS et GPS) nécessaires à nos missions.

Que vous soyez philatélistes, simple « supporter » du GREA, ou que vous souhaitiez faire une surprise originale à un proche (ces plis et les messages qui les accompagnent sont très appréciés des jeunes scolaires), vous pouvez aider le GREA en souscrivant à ces plis au courant des mois de mai-juin de chaque année.

Vous voulez en savoir plus sur cette tradition polaire ou être prévenus de l’ouverture de toute nouvelle souscription ?
Inscrivez-vous à notre newsletter

caroussel
caroussel
caroussel
caroussel

Petite histoire des plis polaires du GREA…

Ayant entendu parler de notre expédition au Spitzberg en 1975, quelques rares collectionneurs qui avaient dû avoir nos coordonnées par l’Institut Polaire Norvégien nous avaient confié des plis déjà affranchis que nous devions poster au hasard des opportunités. Un geste que nous avons exécuté gracieusement en apposant même sur ces plis notre cachet d’expédition dont la confection très simple ne le prédestinait alors pas encore à décorer ces souvenirs si prisés des spécialistes. Quelques rares destinataires de nos propres courriers d’expédition, dans notre entourage et dans nos familles, s’étaient évidemment aussi réjouis de recevoir du courrier si exotique. Parmi ces derniers figurait Bernard Burckel, ami d’enfance de Benoît Sittler, collectionneur des timbres des TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises) et féru de raretés philatéliques. A l’affût de tout ce qui sortait du commun et consultant régulièrement les propositions de vente sur offre, qu’elle ne fut pas sa surprise quand deux ou trois ans plus tard il se rendait compte que l’un de nos plis postés au Spitzberg en 1975 était mis à prix aux enchères en Allemagne pour la somme de 100 DM. Nous n’avons jamais su à quel prix il avait finalement changé de propriétaire…. L’information qui nous a tout d’abord laissé perplexes, nous a rapidement mis la puce à l’oreille… Si des collectionneurs essayent de spéculer sur nos souvenirs philatéliques, pourquoi ne pas prendre l’initiative nous-mêmes et proposer ces plis pour financer nos missions ?

Une fois de plus, les conseils de Bernard, introduit dans ces milieux, nous furent précieux. Il nous mis sur la voie de la SATA (Union Française de Philatélie Polaire), une association nationale de collectionneurs spécialisés sur les thèmes polaires. Quinze francs par pli, c’était le tarif de notre première souscription diffusée au travers du bulletin de cette association. Ils devaient bien être une centaine à réceptionner les premiers plis officiels du GREA émis lors de l’expédition de 1978 au Spitzberg. C’est ainsi que naissait une tradition qui perdure depuis plus de 40 ans et dont le signe distinctif est le cachet de lagopède qui orne ces souvenirs depuis nos premiers envois. Comme illustrations sont venus s’y ajouter les cachets d’expédition, datés, puis ultérieurement ceux de projets à long terme (Karupelv Valley Project/ Ecopolaris). Sans oublier bien sûr les affranchissements des pays visités, le tampon groenlandais étant de loin le mieux représenté, mais d’autres comme le cachet russe de Tiksi en Sibérie orientale étant plus originaux.

Le Groenland en 1979, l’Ile Bylot (Canada) en 1980 et les autres expéditions qui allaient se succéder au fil des années ont toutes confirmé l’engouement des collectionneurs pour nos souvenirs. Certains nous sont mêmes restés fidèles jusqu’à aujourd’hui ! Suite à la diffusion de nos opérations dans les revues d’outre-Rhin, nous avons également pu toucher des cercles philatéliques encore plus vastes, avec aujourd’hui des demandes émanant de nombreux pays d’Europe et d’Amérique du Nord.

Si parmi ces souscripteurs une grande partie recherche avant tout des pièces originales, il en est aussi pour qui la philatélie est simplement un moyen d’être en contact avec les milieux polaires. Ces derniers nous sollicitent également pour se porter acquéreur de nos ouvrages, cartes postales, rapports, films et finissant parfois même par devenir des membres bienfaiteurs du GREA. Certains philatélistes, spécialisés de thématiques animalières et très bien informés des émissions de timbres dédiés à leur sujet, n’hésiteront pas à payer une rallonge pour voir figurer sur leurs plis « LE » timbre recherché, tels ces collectionneurs spécialisés sur les chouettes. Avec la parution une année de 4 timbres groenlandais consacrés aux harfangs des neiges, notre liste de souscripteurs s’est par exemple allongée de plusieurs dizaines d’adresses. D’autres au contraire nous confient des courriers dont le seul objectif est de surprendre des amis ou des proches en leur faisant croire qu’ils ont été recrutés comme participants à une mission polaire ! Au fil des années, tout un réseau de contacts a ainsi été tissé et la reconduite de la plupart des souscriptions d’une année sur l’autre souligne la confiance que tous ces « petits sponsors individuels » nous témoignent.

Ce réseau englobe aussi le personnel des stations arctiques dotées d’un bureau de poste et à qui nous confions chaque été nos « sacs postaux ». Pour certaines, comme Danmarkshavn ou Constable Point au Groenland, un tel arrivage peut représenter en nombre plus de la moitié du courrier qui y transite chaque année ! Plus d’une postière inuit ou groenlandaise chargée d’oblitérer nos envois a du se faire des ampoules à force d’apposer avec le soin requis les cachets postaux de leur base. Indirectement, nos opérations en touchant un public de plus en plus large contribuent aussi à populariser les timbres. C’est ainsi que de nombreux souscripteurs à nos plis comptent désormais aussi parmi les abonnés aux parutions régulières de la poste groenlandaise. Cette dernière a d’ailleurs consacré un de ses bulletins de liaison, « Greenland Collector », à l’émission de nos plis. Notre collaboration avec la poste groenlandaise s’est également traduite par l’édition d’un poster et d’une carte postale illustrés de l’une de nos photos d’ours (photo servant également d’image de fond au stand philatélique groenlandais dans les salons internationaux). Plus récemment, plusieurs de nos photos ont également été utilisées comme motifs de timbres groenlandais (morse, ours et iceberg sur les tout premiers timbres machine groenlandais en 2011, ours blanc sur un timbre rond élu timbre de l’année par le grand public en 2014 !).

Timbre de l’année 2014 au Groenland, réalisé d’après une photo du GREA (par Olivier Gilg et Brigitte Sabard)

timbre

Il va sans dire que ces opérations sont très dispendieuses en temps pour garantir l’efficacité de ces souscriptions et pour assurer les soins requis à la confection des plis : gestion des fichiers, envois des circulaires, choix des affranchissements et des cachets sont autant d’opérations qui nous mobilisent déjà bien avant le départ des missions. Sans oublier par la suite les longues heures passées sous tente à coller des timbres ou à tamponner les enveloppes avant de pouvoir confier ces précieux colis à nos pilotes chargés de les déposer dans les bases ou stations dotées d’un service postal.

On ne pourra clore ce sujet sans signaler que pour deux de nos illustres membres d’honneurs malheureusement décédés, la poste française a émis des timbres à leur effigie. Il y eu d’abord la parution en 1988 du timbre TAAF dédié à Robert Gessain (membre d’une expédition GREA au Groenland en 1984). Plus récemment, en 2000, fut édité un timbre à surtaxe de Paul-Emile Victor au sein de la série des grands aventuriers français.

Fermer
Abonnez-vous à la liste de diffusion du GREA

xx

En vous inscrivant, vous serez informés des dernières actualités et des évènements à venir, recevrez les nouvelles des expéditions et les bulletins de souscriptions philatéliques.
Votre mail ne sera ransmis à aucun tiers ou utilisé à des fins commerciales. Vous pouvez vous désabonner à tout moment par simple demande en nous envoyant un mail.