Actualités

Le GREA présente le réseau "Interaction" (Interaction Working Group-IWG) lors du 2e congrès mondial sur la biodiversité Arctique (Rovaniemi, Finlande)

Après une première édition à Trondheim en 2014 (à laquelle le GREA avait déjà assisté), 450 chercheurs et décideurs se sont à nouveau réunis du 9 au 12 octobre 2018 à Rovaniemi (Finlande) pour évoquer ensemble les nombreuses menaces qui pèsent actuellement sur la biodiversité Arctique, mais aussi et surtout les solutions qui peuvent être apportées pour tenter de les réduire. Voir la page web du congrès.



Dans ce contexte, le réseau "IWG" (que le GREA et l'Université de Bourgogne Franche Compté ont mis en place avec le soutien sans faille de l'Institut Polaire Français-IPEV; depuis 2011 au Groenland puis depuis 2015 à l'échelle circumpolaire) est aujourd'hui l'un des meilleurs exemples de suivi intégré (à l'échelle des communautés) et coordonné (bénévolement, notamment par GREA-Ecopolaris !) de l' "état de santé" des communautés de vertébrés terrestres à l'échelle circumpolaire (5 protocoles de suivi standardisés mis en place sur 20 sites entre 2015 et 2018 !)

Les missions GREA-Ecopolaris au Groenland et en Sibérie (dirigées par Olivier Gilg et Brigitte Sabard) sont l'un des piliers de ce programme, qui est aussi alimenté par les missions GREA-Karupelv (dirigées par Benoit Sittler et Johannes Lang).

Olivier Gilg a présenté cette initiative aux congressistes, en insistant notamment sur son côté collaboratif et ses nombreux liens avec les politiques de conservation des pays circumpolaires rassemblées au sein de CAFF (Conservation of Arctic Flora and Fauna; href="www.caff.ism" class="lien_grea">www.caff.is). Il a également animé, en marge du congrès, la rencontre annuelle de l'IWG lors de laquelle il a notamment pu présenter les résultats de la saison de terrain 2018 aux collaborateurs présents physiquement (représentants venus d'Alaska, Canada, Danemark, Suède, Russie et France) ou par visioconférence.



GREA-Ecopolaris était également associé à deux autres présentations : l'une de Natasha Sokolova (Russie) sur les travaux menés à Sabetta (Yamal) en collaboration entre l'Académie des Sciences de Russie et l'Université de Bourgogne Franche Compté (avec le soutien du CNRS et de l'Ambassade de France en Russie), l'autre de Jérôme Fort (Université de La Rochelle) sur le réseau ARCTOX qui mesure la contamination des oiseaux marins arctiques au mercure.



Le programme du congrès est disponible ici.

Les présentations (donc les 3 mentionnées ci dessus) peuvent être téléchargées en cliquant sur ce lien



Un résumé global du congrès est disponible ici

Publication : 28 novembre 2018

Fermer
Abonnez-vous à la liste de diffusion du GREA

xx

En vous inscrivant, vous serez informés des dernières actualités et des évènements à venir, recevrez les nouvelles des expéditions et les bulletins de souscriptions philatéliques.
Votre mail ne sera ransmis à aucun tiers ou utilisé à des fins commerciales. Vous pouvez vous désabonner à tout moment par simple demande en nous envoyant un mail.